Daube de brebis et polenta

1,5 kg de viande de brebis,

1 oignon,

1 petit bouquet aromatique (thym, laurier, romarin, sauge, etc.),

1 litre de sauce tomate,

1/2 verre d'huile d'olive extra-vierge, du sel, du piment rouge en poudre.

Au cas où ce serait nécessaire, commencez par désosser la viande, salez-la à l'intérieur et attachez-la avec la ficelle comme si c'était un rôti. Frottez la surface de la viande avec le sel, puis mettez-la rissoler dans une cocotte dans laquelle vous aurez fait chauffer l'huile ; quand elle sera dorée de façon uniforme, ajoutez les aromates et l'oignon hachés et assaisonnez avec le piment rouge. Faites rissoler le tout en retournant de temps en temps le morceau de viande, puis versez également la sauce tomate dans la cocotte. Dès que la sauce commencera à bouillir, baissez la flamme et poursuivez la cuisson 2 heures et demies, en intercalant un diffuseur entre la cocotte et la source de chaleur. Si l'on veut, on peut utiliser le jus de cuisson pour accommoder les pâtes (la viande sera, par contre, servie à table comme deuxième plat), auquel cas, il sera bon d'augmenter la dose de sauce tomate.

Le mouton (Ovis aries) est un mammifère domestique herbivore de la famille des bovidés, de la sous-famille des Caprines et du genre Ovin. L'animal jeune est l'agneau (Féminin : agnelle), la femelle est la brebis et le mâle est le bélier.

Le mouton est une viande assez grasse, plus que l’agneau, qui est plus jeune et donc engraissé moins longtemps. Le mouton contient 18 g de lipides pour 100 g de viande. Ses graisses sont parmi les plus riches en acides gras saturés. Ceux-ci représentent un risque pour la santé cardio-vasculaire, il est donc préférable d’éliminer le plus de graisse possible avant la cuisson, puis dans l’assiette. Il est par ailleurs recommandé de privilégier l’huile au beurre pour la cuisson du mouton et de jeter le gras de cuisson. Accompagnez-le de préférence de légumes, qui fournissent des anti-oxydants qui protègent les artères.

Le mouton apporte 225 calories pour 100 g de viande. Il est donc à éviter dans le cadre d’un régime diététique. Sa viande contient en revanche des quantités intéressantes de protéines, mais est très pauvre en fer. La cervelle et les rognons de mouton sont particulièrement riches en cholestérol.

Home Pag