Recettes  Abruzzo

< Lire la suite  >

 

Caciofiore Aquilano

Cacio ricotta

Caprino fresco

Formaggio del buongustaio

Formaggio Marcetto

Guancatella

Icanestrato di Castel del Monte

Panpanella

Pecorino abruzese

Pecorino di Farindola

Pecorino sott'olio

Ricotta di Anversa


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abruzzo fromages

La Région des Abruzzes (Regione Abruzzo en italien), plus couramment appelée les Abruzzes, est une région d'Italie centrale.
 

L’histoire pré romaine des Abruzzes n’sont pas très connue :
 on sait simplement que, jusqu’au premier millénaire avant le Christ, vivent dans la région des populations italiotes (Marses, Peligni, Marrucini, Volsques, Picéens et Samnites) qui parlent une langue semblable au latin. 
Parmi les divers objets énigmatiques de cette période, le Guerrier de Capestrano , qui se trouve au Musée Archéologique de Chieti, a une importance particulière.
 
Les rapports avec Rome favorisent le développement de centres prospères dont il reste des témoignages à Amiternum, Alba Fucens, Juvanum.
 
Pendant le Moyen Age, la domination byzantine, la lutte contre les barbares, la domination lombarde, marquent une période pauvre d’art .
 L’art fleurira de nouveau au XIe siècle avec les œuvres des Bénédictins et sous la domination normande au XIIe siècle. 
Le prototype du style roman abruzzain est la Basilique de Sainte-Marie de Collemaggio à l’Aquila avec sa façade horizontale, son revêtement coloré, ses rosaces, ses portails grandioses.
 
D’autres monuments romans sont l’Abbaye de Saint-Clément à Casauria, les églises de S. Maria Maggiore à Guardiagrele e a Lanciano e le complexe abbatial grandiose de S. Giovanni in Venere.
 
Les monuments gothiques ne manquent pas :
 l’église de S. Maria Arabona, la Cathédrale d’Atri. 
Pendant la Renaissance L’Aquila devient la ville la plus importante de la région et vante des palais et les oeuvres originales de Cola de l’Amatrice qui réalise la façade de Saint-Bernardin.
 
Au XVe siècle, Nicola da Guardiagrele, orfèvre, élève de Ghiberti, travaille dans la région et réalise des croix processionnelles, des ostensoirs, des calices en argent orné d’émaux, des objets qui font partie des plus vieilles églises abruzzaises.
 
Le style baroque ne se répand pas beaucoup dans la région, excepton faite pour l’église de Pescocostanzo.
 
Au XIXe siècle, on assiste à des mouvements contre la domination des Bourbons jusqu’à l’annexion au Royaume d’Italie en 1860.
 Toute cette période sera dominée par les oeuvres de peintres comme Francesco Paolo Michetti, Filippo e Francesco Paolo Palizzi e Teofilo Patini. 

Mer, montagne, art, gastronomie, folklore :
 telle est en bref la réalité des Abruzzes, qui, entre les plages de l'Adriatique et les prés, les bois, les roches, les neiges du Gran Sasso d'Italia et de la Majella, peuvent encore offrir aux visiteurs - dans une structure hôtelière des plus modemes, dans des campings et dans des appartements - de vraies vacances, riches de découvertes sans fin. Les quatre chefs-lieux de la province - L'Aquila, Chieti, Pescara, Teramo - ainsi que de nombreuses autres villes qui eurent dans le passé un rôle très important, conservent des trésors d'art et d'histoire, des vestiges archéologiques, des musées, des cathédrales, des cháteaux, des aqueducs, des fontaines qui témoignent d'une longue vie de travail sur la côte, dans les champs ét dans les montagnes. Des céramiques de Castelli aux bois de Pretoro, des liqueurs de Tocco Casàuria à l'orfèvrerie de Scanno, pour ne citer que ceux-ci, l'artisanat est encore vivant dans chaque coin de la région, artisanat dont les origines remontent souvent à la pré- histoire et à la protohistoire ; les chants et les traditions du peuple des Abruzzes même s'ils sont passés des champs et des cours des fermes à des choeurs et groupes polyphoniques et folkloriques très organisés, caractérisent chaque année davantage les cent fêtes, les mille "sagre" (kermesses) qui du printemps à l'automne, surtout, sont l'occasion de découvrir les visages encore purs de gens qui refusent résolument la standardisation et l'anonymat. Et cependant à Teramo, le Gran Sasso d'Italia a été percé pour relier rapidement la Tyrrhénienne à l'Adriatique ; à Pescara, on prolonge les pistes de l'aéroport pour les vols intercontinentaux ; dans la région de l'Aquila aux abords immédiats du Parc National des Abruzzes, là où résiste un morceau de nature vierge, les antennes páraboliques de "Telespazio" sondent et captent les bruits des cieux.. C'est une région fascinante, riche en contrastes d'ancien et de nouveau, où le respect de la tradition est ancestral, où l'homme n'a pas encore perdu ses qualités originales. Entre le nord et le sud et sur les antiques voies qui menaient de l'Adriatique à Rome, les Abruzzes ont désormais recouvré leur fonction de "charnière de l'Italie" et fondent admirablement dans le creuset de leur histoire les contrastes et l'harmonie qui ont nourri la vie du Pay 



GASTRONOMIE 

La cuisine abruzzaine vante de grandes traditions :
 les cuisiniers qui émigrèrent en France à la suite de Catherine de Médicis, étaient abruzzains et ont contribué à jeter les bases de la cuisine raffinée française. En outre, les chefs qui travaillent dans de grands hôtels du monde entier sortant de la célèbre école hôtelière de Villa S. Maria, un petit centre de la Vallée du Sangro. 
Cette cuisine est caractérisée par les pâtes faites maison, l’excellente viande qui provient des tripaux des hauts plateaux, les légumes en général et les poivrons en particulier, le poisson de la mer Adriatique, les savoureux desserts et l’excellent vin.
 
Les Maccheroni alla chitarra sont la spécialité la plus connue (pâtes aux oufs coupées par un moule appelé “chitarra”), les crespelle ‘mbusse (crêpes cuites dans le bouillon), la soupe de cardons.
 
Les meilleures viandes sont les viandes ovines et caprines, mais aussi les bovins et la volaille en général.
 Les autres spécialités proviennent de la mer : le scapece (poisson frit laissé mariner dans des sauces fortes), la soupe de poisson de Pescara et Vasto. 
Parmi les légumes, on peut mentionner les épinards de montage aux vertus salutaires indubitables.
 Aussi, la production de fromages est bonne : scamorze, ricotte, mozzarelle 
.
 Parmi les desserts : le Parrozzo de Pescara ( gâteau de farine, amande, beurre, oufs et sucre, glacé au chocolat), les “calcionetti” (pâtisserie farcie de confiture de raisins, frit et sucrés), pain de l’ours, “ferra telle” ( gaufrettes aplaties et croquantes faites defarine, oeufs, sucre, citron râpé, cannelle, cuites entre deux fers brûlants qui impriment sur la gauffre des dessins à relief), les dragées de Sulmona, le nougat mou au chocolat de L’Aquila 
.
 Les vins sont le Montepulciano des Abruzzes rouge pour viandes, le Cerasuolo des Abruzzes pour le poisson, le Trebbiano des Abruzzes sec de couleur ambrée, pour entrées et poisson, enfin le liqueurs Nocino d’Aielli, le Centerbe de Tocco Casauria, l’Aurum de Pescara. 

 


 

   
 
 
 

 

 

 

 


 

 

 

Recettes régi   

ABRUZZO

BASILICATA

CALABRIA

CAMPANIA

EMILIA ROMAGNA

FRIULI

LAZIO LATIUM

LOMBARDIE

LIGURIA

MARCHE

MOLISE

PIEMONTE

PUGLIA

SARDEGNA

SICILIA

TRENTINO *

TOSCANA

UMBRIA

VENETO

VALLE D'AOSTA

 

PREVISION METEO ITALIE

---------------

2 REP

-------------------

Recettes Italiennes

PIZZA

RAVIOLI

PAINS

DESSERT

POLENTA

LASAGNES

GNOCCHI

CANNELONI

RIZ ET RISOTTO

PATES COURTES

PATE LONGUES

RECETTES TRIPPES

PATES AVEC LEGUMES

PATES AVEC LA VIANDE

PATES AVEC LA VIANDE

PATES AVEC FROMAGES

POISSON RECETTES

PATES AVEC POISSON

REPERTOIRE RECETTE

BURRATA ET SES RECETTES

RECETTES A BASE DE VEAU

RECETTES A BASE DE VOLAILLES

RECETTES DE VIANE ROUGE

PATES FROIDES EN SALADE

PATES FRAICHES MAISN   

*Répertoire Recettes Prroduits Italien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1999 - 2018