RE

Thermes et bien-être 

L’utilisation des eaux thermales pour l'hydrothérapie, dans le bassin méditerranéen, était connue depuis des temps immémoriaux, comme cela est prouvé par les pièces archéologiques, par les témoignages littéraires et scientifiques et par les nombreuses épigraphes. Il s'agit de cures qui sont, en substance, suite à l'alternance d'évènements et à part l'application des technologies évoluées, identiques depuis 24 siècles, c'est-à-dire depuis la période des grands philosophes grecs. Hippocrate lui-même encourageait l'utilisation des thermes et parlait des vertus des eaux minérales et des sources chaudes dans le traité de l'usage des liquides. 

Le temps passant, l'application de la méthode expérimentale porta à une approche innovatrice sur l'utilisation thérapeutique des eaux, en introduisant de nouvelles méthodes de soin. 

Heureusement, l'évolution de la société et la croissance des disponibilités financières dans toutes les couches sociales, ont rendu possible pour tous les avantages des cures thermales, dus non seulement à la qualité curative des eaux, mais aussi aux beautés et aux attraits de l'environnement qui caractérisent généralement les stations thermales italiennes. Le concept de cure, entendu comme instrument pour récupérer les énergies et la forme physique est associé de façon correcte au concept de villégiature et d'utilisation intelligente du temps libre. 

L'ancienne tradition des eaux thermales a été ainsi mise à jour et actualisée et aujourd'hui plus que jamais, l'application de nouvelles méthodologies la rend un instrument essentiel de la médecine moderne. Les principaux traitements pratiqués sont décrits dans un guide prévu à cet effet. 

L’efficacité du thermalisme est donc liée également à la qualité totale de la vie dans les stations thermales : il est certain en fait que dans les cures de repos et de saison, l'environnement est très important et un séjour avec de vastes caractéristiques est utile aussi bien au niveau des possibilités d'acquérir de nouvelles connaissances dans le domaine culturel et artistique, qu'au niveau du climat.

Thermes et bien-être ..... De thermes en thermes 

Les stations thermales activent en Italie ont d'extraordinaires caractéristiques climatiques et sont insérées dans un ensemble de beautés naturelles, qui influencent de façon positive notre équilibre organique et qui contribuent aux sensations de bien-être physique et psychique. 

Il est donc naturel que l’Italie, pour son abondance traditionnelle d'eaux thermales et minérales, ainsi que pour la douceur du climat et la beauté du paysage, soit devenue l'une des destinations les plus recherchées pour le tourisme de la santé depuis le siècle dernier, des hôtels de haut niveau ont été construits autour des stations thermales qui ont obtenu dans le temps une renommée internationale. AbanoSalsomaggioreChiancianoMontecatiniFiuggiet Ischia sont seulement quelques-unes des localités thermales connues dans le monde entier qui attirent chaque année des millions de visiteurs. 

Comme nous le savons, la cure des eaux existe en Italie depuis le temps des Romains, quand la fréquentation des thermes et la pratique des bains constituaient déjà à cette époque un trait caractéristique de la vie citadine. La proximité des thermes italiens des grands centres d'art en fait en général un excellent point de départ d'itinéraires culturels. De plus, les splendides parcs qui entourent les stations thermales, les plus connues et les équipements et les services à disposition des touristes, les rendent idéales également en tant que centres de villégiature. 

Les centres thermaux italiens n'offrent pas seulement la ressource de leurs eaux chaudes, car même les sources froides sont utilisées comme boisson. La richesse des sources chaudes et froides dérive de la structure géologique particulière de l'Italie, qui est riche de phénomènes volcaniques et qui est imprégnée, dans le sens littéraire du terme, par un dense réseau de canaux souterrains. En Italie du Nord, de nombreuses stations thermales se sont développées dans la zone des Collines Euganéennes, en Vénétie, dont le sous-sol d'origine volcanique est caractérisé par le jaillissement de nombreuses sources d'eau chaude. Ici, le traitement principal est constitué de l'application de la boue, recommandée pour le traitement de maladies rhumatismales et gynécologiques et pour les affections des voies respiratoires.

L'on transmet une curieuse légende à Abano : l'on dit que Phaéton, le fils du Soleil, est tombé de son chariot en flamme ici, faisant ainsi jaillir des eaux capables de libérer de la fatigue et de la douleur (“aponon” en grec signifie qui enlève la douleur et le nom Abano en dérive). 

En allant vers le sud, nous trouvons une série de localités thermales en Émilie Romagne, dans les collines aux flancs des Apennins. De nombreuses d'entrent-t-elles (TabianoSalsomaggioreCastrocaro) s'identifient tellement avec leurs eaux thermales que le mot terme (c'est-à-dire thermes) fait partie de leur dénomination officielle. Les sources ont des caractéristiques chimiques semblables : les eaux sulfureuses prédominent, mais elles contiennent souvent du chlorure, de l'iodure ou du bromure de sodium. Ces eaux sont recommandées pour de nombreux types d'affections : désordres du métabolisme, problèmes des voies respiratoires et vasculaires, maladies de la peau.

La Toscane est une autre région italienne qui vante une concentration élevée de localités thermales, dont les eaux étaient déjà utilisées auparavant et sont encore populairescomme par exemple Saturnia, Roselle, Chianciano et Chiusi. Pendant le siècle dernier, les thermes toscans ont subi une transformation profonde : de lieux de séjour exclusifs, des localités comme Montecatini et Chianciano se sont équipées pour accueillir un nombre croissant de visiteurs. Montecatini et Chianciano ont acquis au fil du temps une plus grande importance et les statistiques confirment la renommée acquise. Montecatini a 1 700 000 visiteurs par an (un quart provient de l’étranger.) alors que Chianciano en compte 1 860 000 (180 000 étrangers). 

Les localités thermales du Latium ont pour origine l'activité volcanique qui a modelé la morphologie de vastes zones de la région. Bagni di Tivoli, près de la capitale et Fiuggiplus au sud, sont particulièrement connues. Les eaux de Fiuggi sont renommées pour le traitement des calculs rénaux et leur célébrité est témoignée par la présence de plus de deux cent cinquante structures hôtelières. 

En Italie du Sud, les thermes les plus importants sont ceux qui suivent l'orographie du Golf de Naples, en traçant quasiment un arc. Il s'agit de l'une des zones italiennes les plus actives du point de vue volcanique, caractérisée par la présence d'amples nappes de magma près de la surface. Ischia, parmi les plus connues en Italie et à l'étranger, offre ses eaux radioactives particulièrement recommandées pour les traitements des maladies de l'arthrose et des rhumatismes, pour l'obésité et les déséquilibres du métabolisme. 

Home Page

Thermes en Italie