Pachino: ce caractéristique bourg est célèbre pour sa production vinicole et, surtout, pour ses savoureuses tomates de Pachino qui sont cultivées sur les terres environnantes. 
Un lieu intéressant à proximité est la Grotte de Calafarina qui se trouve à Marzamemi, où ont été trouvés des ruines et témoignages de très anciennes installations de population. Des tomates pour diminuer l’apparition de certains cancers
Des études épidémiologiques, on montre que la consommation de produits a base de tomate diminuait l’apparition de certains types de cancers. Des chercheurs de l’université Ben Gourion du Néguev et du Centre Médical Soroka de Beer Sheva travaillent ensemble pour découvrir les mécanismes mis en jeu. Une étude présentée par le PR Yoav SHARONI rapporte que les caroténoïdes, en plus de combattre l’oxydation dans la cellule, empêchent l’apparition de cancer en stimulant le système d’expression de gêne spécifique nomme " élément de réponse antioxydant ". La stimulation de ce système mobilise les défenses immunitaires du corps contre les carcinogènes et les autres composes nocifs. En activant ce système, les caroténoïdes contenus dans les tomates induisent la production d’enzymes de détoxification de phase II. Ces derniers convertissent les carcinogènes responsables des mutations de l’ADN (menant au cancer) en produits moins toxiques et facilement excrètes. Les caroténoïdes de la tomate réduisent aussi le signal intracellulaire des hormones œstrogéniques femelles (oestradiol), un facteur de risque très important pour les cancers du sein et de l’endomètre. Sources : The Jérusalem Post, le 13 février 2005. Pachino: Ce caractéristique bourg est célèbre pour sa production vinicole et, surtout, pour ses savoureuses tomates de Pachino qui sont cultivées sur les terres environnantes. 

Un lieu intéressant à proximité est la Grotte de Calafarina qui se trouve à Marzamemi, où ont été trouvés des ruines et témoignages de très anciennes installations de population. Des tomates pour 

À l'extrême pointe sud-est de la Sicile, sur un promontoire qui fut habité depuis les premiers moments de l'apparition de l'homme sur la terre (36 000-8 500 av.JC.), voici Pachino, mot grec formé de "pachis", gros ou abondait, et "oinos", vin : Vin abondait. Pachino est justement ville agricole par excellence, et mère de quelques produits aujourd'hui reconnus par la Communauté Ergonomique Européenne avec l'Identification Geographique Protégée parmi laquelle son produit plus connu et précieux, l' "Or Rouge" : la Tomate Cerise de Pachino. Diminuer l’apparition de certains cancers

Des études épidémiologiques, on montre que la consommation de produits a base de tomate diminuait l’apparition de certains types de cancers. Des chercheurs de l’université Ben Gourion du Néguev et du Centre Médical Soroka de Beer Sheva travaillent ensemble pour découvrir les mécanismes mis en jeu. Une étude présentée par le PR Yoav SHARONI rapporte que les caroténoïdes, en plus de combattre l’oxydation dans la cellule, empêchent l’apparition de cancer en stimulant le système d’expression de gêne spécifique nomme " élément de réponse antioxydant ". La stimulation de ce système mobilise les défenses immunitaires du corps contre les carcinogènes et les autres composes nocifs. En activant ce système, les caroténoïdes contenus dans les tomates induisent la production d’enzymes de détoxification de phase II. Ces derniers convertissent les carcinogènes responsables des mutations de l’ADN (menant au cancer) en produits moins toxiques et facilement excrètes. Les caroténoïdes de la tomate réduisent aussi le signal intracellulaire des hormones œstrogéniques femelles (oestradiol), un facteur de risque tres important pour les cancers du sein et de l’endometre. Sources : The Jerusalem Post, le 13 fevrier 2005. A l'extrème pointe sud-est de la Sicile, sur un promontoire qui fut habité depuis les premiers moments de l'apparition de l'homme sur la terre (36 000-8 500 av.JC.), voici Pachino, mot grec formé de "pachis", gros ou abbondant, et "oinos", vin : Vin abbondant. Pachino est justement ville agricole par excellence, et mère de quelques produits aujourd'hui reconnus par la Communauté Economique Europeenne avec l'Identification Geographique Protégée parmi lesquels son produit plus connu et précieux, l' "Or Rouge" : la Tomate Cerise de Pachino. La tomate de Pachino doit son nom à la petite ville homonyme de la "provincia" de Syracuse, dans le terroir de la quelle la culture de ce produit maraîcher a trouvé ses conditions pédoclimatiques idéales grâce au taux d'ensoleillement élevé, à la salinité des eaux d'irrigation, à la texture du terrain et à la proximité de la mer qui détermine un climat mitigé et une faible fréquence de gelées hivernales et printanières. Cet ensemble de facteurs est responsable des qualités organoleptiques particulières ainsi que des propriétés qui caractérisent la tomate de Pachino telles que la saveur sucrée, la consistance de la chair, l'éclat du fruit et la longue durée après la cueillette. Les premières cultures de la tomate de Pachino datent de 1925, toutefois ce ne fut qu'à partir des années '70 qu'elle connut une diffusion et un succès croissants, aboutissant à l'obtention de la certification IGP en 2003. 

La tomate de Pachino doit être consommée crue de préférence pour en savourer pleinement le goût sucré qui la caractérise et ne pas perdre ses précieuses propriétés nutritionnelles, au tout premier rang desquelles la vitamine C dont elle est particulièrement riche. Ce produit, devenu désormais le symbole du régime méditerranéen, se prête à la préparation d'innombrables plats frais, tels que des salades, des pâtes froides, mais il est parfait également sur la pizza, surtout si accompagné d'un autre ténor de la gastronomie italienne : la mozzarella de bufflonne de Campanie. Sur les cagettes dans lesquelles est conditionné ce produit, est apposée une couverture telle qu'elle empêche l'extraction du contenu sans que la déchirure ne soit évidente. Les cagettes doivent être identifiées grâce à la mention Igp Pomodoro di Pachino et elles doivent présenter le symbole communautaire aux termes du règlement (CE) n. 1726/98 de la Commission, du 22 juillet 1998, les caractéristiques commerciales: catégorie, poids du colis et le logo d'identification de l'Igp Tomate de Pachino représentant le dessin de l'île de Sicile avec un cercle à la pointe extrême où est située la zone de production de la tomate de Pachino. La zone de production de la tomate de Pachino comprend la totalité du territoire communal de Pachino et Portopalo di Capo Passero ainsi qu'une partie des territoires communaux de Noto ("provincia" de Syracuse) et Ispica ("provincia" de Ragusa), situés dans la partie sud orientale de la Sicile