ItalienPasta.Com

Recettes savoureuses en images par Adriano Grego

Alassio est un des plus fameux centres de vacance de la Riviera Ligure Occidentale.
Elle se trouve dans la province de Savone, c’est un lieu encerclé par la mer et les collines, avec une splendide baie verdoyante qui s’ouvre sur la mer.
Avec ses 11.500 habitants c’est une ville à mesure d’homme, que l’on peut facilement atteindre par tous les moyens de communication: par auto (autoroute A 10 Gênes – Ventimiglia, sortie Albenga), par le train (la gare est située juste au centre ville, dans une zone stratégique) et même par avion (Aéroports Internationaux de Gênes et Nice, et, pour les petits avions, celui de Villanova d’Albenga tout près).

Alassio se trouve a 245 kilomètres de Milan, 195 de Turin, 95 de Gênes. 50 de Savone et, a l’Ouest, 24 de Imperia, 48 de Sanremo, 50 de la frontière italo-française.
Alassio est un lieu ou tout parle le langage du soleil et de la mer, des loisirs et du sport.

 

Monuments

L’influence étrangère
Il faut remarquer qu’entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème, grâce à son climat et à son paysage, la ville d’Alassio est devenue un centre touristique pour les Anglais.
Des changements importants dans les traits d’Alassio ont été apportés par les familles Gibb, MacMurdo et Hanbury: en effet soit sur les collines qu’en ville, près de la gare de chemin de fer, elles ont fait construire l’église Anglicane et la bibliothèque qui sont des exemples de l’architecture d’outre-Manche. Il ne faut pas oublier non plus la pinacothèque « Richard West » tout près de la bibliothèque de Viale Hanbury.
Au début de 1900, Alassio était une des villes parmi les plus fréquentées par le tourisme italien et étranger, surtout anglais qui a laissé un témoignage de sa présence dans les nombreuses villas et immeubles bâtis en style Liberty. Il arrive donc qu’en se promenant dans cette ville de la Riviera on découvre d’élégantes balustrades aux lignes sinueuses, des décorations florales et des fenêtres aux formes particulières qui donnent à la ville un ton d’élégance nostalgique.

Le donjon
Sur la côte de la Ligurie on rencontre souvent des tours ou des bastions dont la plupart sont abandonnés ou en ruine. Cependant autrefois leur fonction était fondamentale: alerter et défendre la côte des incursions des pirates farouches. Un exemple est celui de Borgo Coscia à Alassio ; il fut construit au 16ème siècle par les Génois et il trône encore de sa structure puissante en forme circulaire au cœur de la bourgade.

La tour de Vegliasco  
Parmi les tours qu’il faut signaler il y a celle de Vegliasco qui paraît sur l’écusson de la ville: son origine est ancienne et ses premiers propriétaires furent les Aleramo (967).
La tour a une forme conique et son sommet est abeilli par une couronne mâchicoulis. Elle est parmi les plus belles et visitées dans tout le territoire.

 

 

La Gare d’Alassio
Elle fut construite d’après le projet de l’Ing. Manfredini, en style liberty avec une petite tour centrale, des décorations en relief aux fenêtres et une partie du placage est en pierre à vue.
La salle d’attente de première classe est complètement meublée avec des sofas, des fauteuils, des meubles et des trumeaux d’époque et elle contient aussi un lustre en vitre de Muran.

Milieu et climat

C’est sûrement le climat qui fait l’histoire touristique d’Alassio.
Des études approfondies ont comparé le climat de la pittoresque baie d’Alassio à une autre perle du tourisme italien qui est Amalfi.
La bande côtière et celle de la colline sont d’ailleurs exposées au sud, une couronne de montagnes la protège des vents du nord. Alassio jouit donc d’un climat typiquement méditerranéen, agréable et doux avec des excursions annuelles d’environ 15° degrés, moyennes hivernales de 10° degrés environ. L’été est refraîchi par la brise marine qui porte la température à environ 25° degrés. 
C’est surtout grâce à son climat qu’Alassio, vers la fin du XVIII siècle, est devenue une des villes italiennes préférées du tourisme européen. Les premières familles anglaises aisées qui ont inauguré cette tendance furent peu à peu remplacées par une foule de touristes qui provenait du monde entier, ainsi qu’il est confirmé par les dernières statistiques faites sur le mouvement touristique dans cette ville.

La gastronomie locale offre les saveurs et parfums de la mer et de la colline de la Ligurie, une cuisine typiquement méditerranéenne issue des produits naturels: olives, arômes, poissons, herbes. L’huile d’olive est la base de toutes les spécialités de la cuisine traditionnelle de la Ligurie, avec son particulier goût léger qui se marie avec les plats à base de légumes et poissons. Les vins qui accompagnent les plats typiques sont connus et appréciés dans toute l’Europe et sont ceux des alentours d’Alassio: les vins DOC tels que le Pigato, le Rossese et le Vermentino. 

L’huile, le basilic, l’ail, le fromage, les pignons sont les ingrédients principaux du « pesto », délicieux condiment des « trenette », « trofie », deux genres de pâte de la Ligurie. Dans la « torta pasqualina »,se fondent admirablement l’huile d’olive, les herbes sauvages, les bourraches, les blettes, œufs et fromage. Et comment peut-on résister au parfum de la « farinata »? Farine de pois chiche pétri avec de l’eau, huile et cuite à la chaleur du four.

 A Alassio, on peut goûter les fameux « baci d’Alassio » typique pâtisserie au cœur de chocolat. 

Typiques de la fraction de Solva sont les « biscette », des longs beignets avec semences de fenouil. 
Particulier c’est le pain du marin.

http://www.comune.alassio.sv.it/

Trofie, haricots verts, pomme de terre, pesto

Ingredients (6 personnes) : 500g de trofie - 200g d’haricots verts - 200g de pommes de terre - 300g de « pesto ». 
Pour le « pesto »: 3 bouquets de basilic, 1cuillerée de parmesan, une poignée de pignons, huile d’olive extra vierge, ail, sel..

Dans la composition du vrais « pesto » le mortier aussi est important: il doit être de marbre et le pilon en bois. Lavez avec délicatesse les feuilles de basilic, égouttez-les sans presser et mettez-les dans le mortier. Ajoutez les pignons déjà grillés dans le four, une gousse d’ail et une pincée de sel gros, (cela sert pour conserver la couleur verte du basilic). Commencez à piler, pressant les ingrédients contre les côtés du mortier, en ajoutant le fromage graduellement.
Pilonnez jusqu’à ce que vous obtiendrez un amalgame d’une belle couleur verte. Versez le contenu dans un bol, brassez toujours avec une cuillère en bois et ajoutez peu à peu un demi verre d’huile. Continuez à brasser jusqu’à obtenir une crème. Faites cuire les « trofie » pendant 5 min. dans de l’eau salée, ajoutez les haricots verts déjà cuits, lorsqu’ils sont encore chauds, et les pommes de terre en morceaux (cuites avec la peau). Versez y le « pesto » et mettez le tout dans les plats. Décorez avec des petites feuilles de basilic.

Torta pasqualina

Ingrédients (6 personnes): 200g de farine - 5 cuillerées d’huile extra vierge -1dl d’eau - 500g de blettes –1 petit oignon – 2 œufs – 2 cuillerées de parmesan râpé - sel et poivre.

Mélangez la farine avec le sel et rangez la sous forme de fontaine: versez au centre une cuillerée d’huile, 1dl d’eau et empâtez les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte homogène. Partagez-la en quatre morçeaux, couvrez-la avec un torchon humide et laissez-la reposer pendant une heure. Arrosez l’oignon et les blettes hachées dans deux cuillerées d’huile. Enlevez du feu et mélangez le tout: parmesan, 1 œuf, sel et poivre. Travaillez avec un rouleau les deux pâtes jusqu’à obtenir deux disques, recouvrir toute la pâte avec de la verdure et mettez un œuf au centre sans casser le jaune. Préparez avec les deux pâtes restantes les deux autres disques: empilez le disques en les pressant légèrement tout au long des bords et repliez vers l’intérieur la pâte excédante. Faites cuire dans le four chaud (170°) pendant 40min.

Pain du marin

Ingrédients: 500g de farine, 200g de sucre semoule, 155g d’huile d’olive, 100g de raisin sec, 50g de pignons, 50g de fruits confits, 1 oeuf, 1 sachet de levure en poudre, 1 citron, 1dl de sel. 

Faites adoucir dans de l’eau chaude les raisins secs pour 15min, disposez la farine en fontaine, ajoutez le sucre, la levure, une pincée de sel et l’écorce râpée du citron. Mélangez le tout et ajoutez les raisins secs, les pignon et les fruits confits. Mélangez de nouveau, puis formez la fontaine, versez 125g d’huile, le marsala, l’œuf et le jus de citron. Empâtez avec énergie jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène. Si elle résulte trop sèche, ajoutez un peu de lait tiède . Partagez la pâte en portions, disposez les sur une tourtière huilée. Entaillez la superficie en forme de croix et faites lever pendant une ½ heure. Faites cuire au four à 200° pendant 45 min. Servez tiède ou froid.

 

Home Page
*********************************************************************************************************************************************************************************
Alassio