Italien-Pasta.com

 

 

 

Recettes savoureuses en images par Adriano Grego
* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
annuaire
WebAnalytics
0

La crèche napolitaine

 

Le phénomène des crèches, commun à l’ensemble du monde chrétien, atteint son apogée au XVIIIème siècle sur un territoire bien précis : le royaume des Deux-Siciles. La crèche napolitaine s’est distinguée des autres crèches en quittant l’église pour s’installer à la cour et dans les foyers de la noblesse et la haute bourgeoisie. En France, la crèche napolitaine est restée pendant longtemps relativement mal connue : les Français portant grand intérêt à leur propres traditions.

Pourtant la connaissance de l’art napolitain aide à la bonne compréhension des crèches européennes en général et de la crèche provençale en particulier. C’est en effet la crèche napolitaine qui a donné l’exemple de la prolifération de personnages très variés autour de la Sainte Famille, lui valant dénigrements en raison de son caractère exubérant et païen où le sacré et le profane se mêlent.

Les « pastori » -bergers- terme unique utilisé pour désigner tous les personnages, étaient faits d’un corps d’étoupe cousu autour d’une âme de fil de métal d’une grande souplesse dont la flexibilité permettait d’en varier les attitudes.

Selon la tradition qui voulait depuis le Moyen-âge, que toute représentation biblique adopte les costumes du temps, les figurines étaient habillées de vêtements, exacte reproduction des costumes nationaux de l’époque, qu’ils soient des différentes provinces du royaume ou de pays lointains.

Les pieds et les mains étaient sculptés dans le bois puis peints pour donner l’illusion de la peau.

Après avoir sculpté les têtes également dans du bois, les artistes se tournèrent vers la terre cuite qui offrait plus de possibilités expressives. Aux yeux de sulfure pour encore plus de réalisme, ils n’hésitaient pas à accentuer les traits les plus ingrats sans fausse pudeur. La veille de Noël, la nuit venue, la table est dressée devant le foyer. On la couvre d'une nappe bien blanche, et, au centre d'une magnifique brioche, on place un chandelier en cuivre soigneusement fourbi. La maîtresse de la maison fouille dans la grande armoire et revient avec " une chandelle précieusement enveloppée dans du papier gaufré.

Ce rite accompli, le repas commence joyeux, animé, assaisonné par le jeûne de la vigile, agrémenté par l'apparition de la traditionnelle soupe au fromage et par les surprises que ménage la cuisinière. Et quand les grâces sont dites, les enfants vont se coucher, bercés par l'espoir - souvent trompé - d'aller à la Messe de minuit. On roule dans le foyer une grosse souche, et on attend minuit, en chantant les vieux Noëls ou en racontant les histoires d'autrefois." " Quand l'heure, est venue, quand les habitants des villages arrivent de tous côtés, avec leurs lanternes et leurs torches de paille, on se dirige vers l'église pour goûter les émotions toujours nouvelles de cette bien heureuse nuit

Via San Gregorio Armeno

Saint Gregorio Armeno, avec ses boutiques, avec ses étalages, c'est le lieu du Noël napolitain, la destination obligatoire d'une promenade sentimentale à la recherche d'un nouveau bout à placer sur la crèche. Saint Gregorio Armeno est le carrefour de la merveille de Noël. Aussi beaucoup de jeunes se sont approchés à l'ancien art. Les techniques sont celles d'une fois, mais ils sont changés les systèmes de propagande. Il est vrai, la crèche continue à être un juge infaillible de l'affection des Napolitains: seulement qui est très cher, comme Totò, Eduardo, Massimo Troisi a droit de paraître à côté de Razzullo et Sarchiapone, au Benito, aux musiciens. Dans les dernières années sont apparues dans les vitrines et sur les étalages les figurines de Mère Teresa de Calcutta et de Lady Diana, même du styliste Versace; rien à se scandaliser, la crèche tolère tout. La rue célèbre S. Gregoire Armeno qui doit le propre nom à l’ensemble du monastère homonyme. Il est le centre de production et vente des bergers. La ruelle est riche sur les deux côtés de magasins/laboratoires qui envahissent le siège routier avec des étalages et expositions différentes. On peut trouver de tout: des "rochers" préemballés (rocher) (comme on sait, il est dans le lexique presepiale napolitain la structure des grottes, le paysage), en écorce de liège au petit moteur pour les "fleuves" et les fontaines; du lampion à batterie au bascula de bronze; du balcon en métal au fruits en cire; du berger minuscule (moschella) au berger habillé en style '700 de demi million et plus... un vrai paradis pour les passionnés pour les crèches.

 

 

 

Scene e personaggi del presepe napoletano

 

Questa breve nota è dedicata ai lettori desiderosi di allestire il presepe secondo i canoni della tradizione napoletana. Nel tempo, per motivi sociali ed economici, si sono consolidati e differenziati due modi di realizzazione  presepiale indicati come  presepe popolare e presepe colto.

Appunti per la realizzazione del PRESEPE POPOLARE NAPOLETANO

  Il presepe popolare napoletano è costituito da una serie di discese, dovendo suggerire a chi guarda l'idea di un viaggio, un viaggio di somma importanza di cui parleremo a varie riprese. Per ora, il lettore cominci a prendere familiarità con i personaggi che popolano l'ingenua struttura di sughero. Al termine delle discese, sulla pianura che si apre dinanzi alla montagna da esse suggerita, si aprono tre grotte: in quella di centro avviene la nascita del Bimbo Divino.

Personaggi ed elementi fondamentali: 
Benino, che dorme: all'inizio della prima discesa; comunque, sempre all'inizio del percorso.

La Zingara.

La Lavandaia.

La cavalcata dei Re Magi: Baldassarre, il vecchio; Gasparre, il moro; Melchiorre, il giovane. I cavalli: uno bianco, uno  rossiccio, il terzo nero.
Il Cacciatore.

Il Pescatore.

L'Oste e l'osteria.

I Banchettanti.

Il Ciccibacco, che conduce il carro con le botti. Il Ciccibacco esce da una delle due grotte, mentre nell'altra trova posto
Nel loro percorso questi personaggi incontrano un ponte, che scavalca un fiume. Assolutamente indispensabile il pozzo.  Generalmente, Benino sonnecchia in un pagliaio. 
All'ingresso della grotta della Natività, ai due lati, gli Zampognari: il piú vecchio con la ciaramella, il piú giovane con la cornamusa.  E, nella grotta, ovviamente, la Madonna con Giuseppe e il Bambino, che nella mangiatoia va posto a mezzanotte, quando, dalla vicina chiesa, giunge il suono festoso delle campane che suonano a gloria. Non dimenticate il bue e l'asinello, che dell'intera scena sono l'elemento piú poetico. Poi, Angeli che scendono a grappoli. E animali a volontà, soprattutto pecore.
Tutti questi personaggi ed elementi si ritrovano nella settecentesca Cantata dei Pastori di Andrea Perrucci.

Appunti per la realizzazione del PRESEPE COLTO

Il presepe è la rappresentazione sacra della nascita di Gesù, le scene e i personaggi sono tratti dai vangeli e   dalla vita quotidiana.  Una moltitudine, appartenente a tutte le classi sociali, partecipa coralmente  al divino evento. Realtà e aspirazioni trovano espressione con  personaggi dediti  al lavoro, botteghe che espongono ogni ben di Dio,  tavole riccamente imbandite, non mancano gli storpi e i diseredati. Una rappresentazione curata nei minimi dettagli tale da essere utilizzata come materiale di studio degli usi e dei costumi. Non mancano riferimenti storici come gli scavi di Pompei ed Ercolano, il corteo dei magi con georgiani, circassi in ricordo delle ambascerie  orientali in visita nella città partenopea.

Il presepe napoletano è un fenomeno artistico-sociale che si sviluppa dal seicento all'ottocento

Personaggi ed elementi fondamentali:  

Oltre alle figure presenti nel presepe popolare nel presepe colto vi sono:

Personaggi vestiti con i costumi delle varie province  del Regno quali la procidana, l'abruzzese, ricchi borghesi e villici

Scene festive con  gruppi  famigliari

Scene di  ruderi di un tempio pagano (riferimento agli scavi di Pompei)

Corteo di orientali

Musici

Animali non solo locali come pecore, mucche, ma anche esotici come scimmie, dromedari, pappagalli ecc.

Accessori  preziosi